Soulager les piqures de moustique ou faire un répulsif avec l’homéopathie

Voilà l’été, voilà l’été, voilà l’été eh eh….”

 Ah, l’été et ses soirées longues et festives… Baignade, grillades, amis, on les adore !

Mais qui dit début de l’été, dit aussi début du calvaire… des piqûres de moustiques ! Au début, un bouton par ci, un bouton par là, c’est supportable. Puis on ne pense plus qu’à une seule chose pendant l’apéritif : cette piqûre sur le doigt qui nous démange tant !

Vous le savez bien, aujourd’hui il n’existe pas de remède miracle à ce supplice qu’est la démangeaison. Outre les répulsifs chimiques achetés en pharmacie, certains recommanderont des recettes de grand-mère pour soulager d’une piqûre de moustique : vinaigre, huiles essentielles, bicarbonate de soude ou encore feuilles de plantain, les alternatives sont nombreuses. Mais qu’en est-il de l’homéopathie contre les piqûres de moustiques ?

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie, qui prend ses racines au XVIIIème siècle, se définit comme “une thérapie consistant à donner au malade, à des doses très faibles, une substance qui provoque, chez une personne en bonne santé, des symptômes comparables à ceux du patient”. Les médicaments homéopathiques peuvent s’administrer en granules ou encore en gouttes, et contiennent des quantités très minimes de principe actif. Si l’efficacité de l’homéopathie est remise en question par ses détracteurs, les bienfaits de son effet placebo est souvent mis en valeur par ses prescripteurs. En France, en 2019, les médicaments homéopathiques les plus utilisés sont :

  • Arnica montana, pour les chocs physiques
  • Oscillococcinum, contre les états grippaux
  • Nux vomica, contre les troubles digestifs
  • Cocculine, contre le mal des transports
  • Ignatia amara, contre l’anxiété
  • Gelsemium, contre le stress
  • Lerypax, contre le rhume des foins
  • Rhus toxicodendron, contre l’herpès

L’homéopathie pour la prévention des piqûres de moustiques

Un remède homéopathique sort du lot pour la prévention des piqûres de moustique : Apis Mellifica, de la marque Boiron. Celui ci repose sur le principe actif Ledum Palustre, qui est utilisé pour élaborer les médicaments anti-moustiques mais également anti-abeilles. Il provient du lédon sauvage, un arbre qui est, à l’état naturel, une plante toxique.

Plus ou moins dilué, la substance a plusieurs effets et peut être efficace pour le traitement de différents maux : oeil au beurre noir, ecchymoses, douleurs articulaires, ou encore arthrose, mais surtout prévention des piqûres de moustiques et d’abeilles, et soulagement des démangeaisons.

Comment prévenir et guérir ?

Si vous vous êtes faits piquer par un moustique, prenez immédiatement trois granules d’Apis Mellifica en 9 CH, puis trois autres granules dans l’heure. Ensuite, espacez la prise des granules de 2 heures. Pour une efficacité optimale, il est recommandé d’ingérer les granules juste avant les repas.

Si vous avez recours à de l’homéopathie pour prévenir la piqûre de moustique (car, on ne le répètera jamais assez, mieux vaut prévenir que guérir !), vous pourrez prendre de l’Apis Mellifica en 5 ou en 7 CH.

En bref, pour prévenir et guérir une piqûre de moustique, vous avez tout intérêt à essayer l’homéopathie : c’est un remède naturel, sans risque pour l’humain, et facile à prendre ! Si votre corps réagit bien au traitement d’Apis Mellifica, vous pourrez dire au revoir aux galères !

Articles en relation

Laisser un commentaire