Comment sortir de la lypémanie ?

Maladie dont on entend parler de puis peu, la lypémanie peut frapper n’importe qui sans qu’il s’en rende compte. Marc Lavoine dit en être diagnostiqué et nombreux sont ceux qui en souffrent sans le savoir.

Pourtant, la lypémanie a été identifiée au 19e siècle, il ne s’agit donc pas de quelque chose de nouveau. Il se peut que vous ou quelqu’un de votre entourage en souffriez alors, comment l’identifier ? Que faire pour la soigner ? Quelles en sont les causes et les conséquences ?

 

Qu’est-ce que la lypémanie ?

 

La lypémanie se manifeste par une mélancolie permanente et une obsession pour ses idées les plus noires. Très corrélée à la dépression, elle se distingue de cette dernière par l’idée de ressasser constamment son accablement au point que ça en devienne obsessionnel.

Le lypémaniaque entre dans un état de profonde déprime sans pouvoir s’en sortir. C’est une maladie aussi dangereuse qu’insidieuse puisqu’elle ne s’annonce pas et ne permet pas au malade de se rendre totalement compte de la situation dans laquelle il se trouve.

Symptômes & causes

 

Le symptome de la lypémanie le plus voyant est l’humeur négative que les malades démontrent à leur entourage. Ceux-ci sont aussi très atteints psychologiquement et se perçoivent comme des moins que rien, incapables d’accomplir quoi que ce soit. Quand le stress et le doute s’installent, on peut même parler de lypémanie anxieuse ou mélancolie anxieuse.

 

Cette maladie donne à son porteur l’impression que les choses négatives autour de lui ne vont que se renforcer et que les choses positives n’ont que peu de valeur ou d’intérêt. Plus qu’une simple mélancolie ou dépression, elle renforce le pessimisme et annihile totalement l’optimisme. Les personnes qui en souffrent prennent généralement tout avec un certain détachement, un dégoût ou une absence d’envie.

 

La cause principale de cette maladie est l’hérédité mais elle peut être déclenchée par plusieurs facteurs aggravants, comme un fort épisode traumatique, une rupture, la perte d’un proche et tout un tas d’événements pouvant être la cause d’émotions fortes et intenses.

La lypémanie en elle-même n’est pas une maladie mortelle mais elle peut causer des souffrances insoutenables qui peuvent parfois pousser le malade jusqu’au suicide. Il s’agit néanmoins de cas rares et la plupart des gens qui la subissent donnent simplement juste l’impression d’être soit de mauvaise humeur soit triste.

 

Généralement, les conséquences peuvent être multiples : perte de repaires affectifs, etiolement des relations sociales, isolement social, perte du goût de vivre, baisse de libido, amoindrissement des envies liées aux passions et aux activités qui auparavant rendaient la personne heureuse, etc.

 

La lypémanie : traitement, comment soigner la lypemanie ?

 

Il s’agit d’une maladie complexe et la recherche sur le sujet n’est pas très développée. Cependant, la lypémanie, comme beaucoup d’autres maladies psychiatriques, peut être gérée par un psychiatre professionnel et compétent qui peut faire suivre au patient une psychothérapie évolutive.

De la même façon, les symptômes de la maladie peuvent être atténués par l’activité physique ou l’exposition au soleil. En effet, ces activités jouent sur l’humeur et peuvent influencer positivement celle-ci. Cela aura pour effet d’amoindrir les effets pervers de la lypémanie.

Articles en relation

Laisser un commentaire