Santé

L’utérus bicorne

L’utérus bicorne est une malformation responsable d’une infertilité chez certaines femmes. Cela n’empêche pas d’autre de tomber enceinte. Quand ça arrive, la grossesse doit être surveillée pour éviter des surprises désagréables. C’est quoi au juste l’utérus bicorne ? Un aperçu de ce mal qui touche 10% des femmes atteintes de malformations utérines.

C’est quoi l’utérus bicorne ?

Au niveau de l’appareil génital de la femme, il y a un organe que les spécialistes appellent l’utérus. Il joue un rôle très important dans la reproduction, c’est dans la muqueuse utérine où va s’implanter l’embryon issu de la fécondation (union du spermatozoïde et de l’ovule). C’est au sein de l’utérus que se développe le fœtus jusqu’à la naissance. La paroi de l’utérus est constituée d’une épaisse couche de muscle : le myomètre. A l’intérieur, on trouve une fine muqueuse nommée l’endomètre. L’utérus bicorne est une malformation. Dans ce cas, l’utérus tout entier est séparé en deux. Cela donne l’impression que la femme possède 2 utérus, ce qui n’est pas normal. Après un éventuel rapport sexuel fécondant, la nidation de l’embryon pourra se faire dans l’un ou l’autre. Deux schémas peuvent se présenter : utérus bicorne complet et utérus bicorne partiel. En ce qui concerne le premier cas, la fente atteint l’orifice cervical interne ou externe. Le second cas, la fente se trouve dans l’utérus.

On distingue aussi l’utérus unicorne qui est en fait un petit utérus. Il faut savoir qu’un utérus unicorne fait la moitié du volume d’un utérus normal. Cette malformation passe en général inaperçue. Elle peut se manifester par des règles douloureuses (dysménorrhées) ou des douleurs pelviennes. Des examens cliniques permettent de déceler la malformation : échographie (voie abdominale ou endo-vaginal), coelioscopie et l’IRM.

Utérus bicorne : une malformation pouvant perturber une grossesse

C’est généralement lorsque la femme a du mal à tomber enceinte, ou bien qu’elle est dans les premiers mois de la grossesse qu’on découvre une malformation. Il existe plusieurs malformations capables de provoquer des fausses couches : utérus cloisonné, utérus hypoplastique, kystes vaginaux… Bref ! Le problème avec l’utérus bicorne est qu’il y a risque d’accouchement prématuré devient important au cours de la croissance du fœtus. En fait, l’utérus, qui n’est pas à sa taille normal, a des difficultés pour se distendre suffisamment. Il est donc difficile pour le fœtus de se développer normalement dans ces conditions. C’est pour cette raison les risques de fausses couches et d’accouchements prématurés sont fréquentes chez la femme possédant un utérus bicorne. Cependant, il arrive qu’une femme touchée par cette malformation puisse mener une grossesse jusqu’à son terme. Mais toutes les femmes n’ont pas les mêmes chances. Il convient de prendre des précautions utiles pendant la grossesse.

Que peut-on faire ?

Puisqu’il n’existe pas d’intervention possible pour une telle anomalie, il est primordial de bien surveiller la grossesse. D’où la prise de certaines précautions pour que tout se déroule normalement. La femme enceinte doit se reposer suffisamment et adopter une bonne hygiène de vie. Le médecin pourra prescrire des médicaments pour stopper les contractions utérines.

Articles en relation

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Copyright © 2019

To Top