En quoi consiste une hystérosalpingographie ?

Derrière ce mot barbare et complexe se cache en réalité une définition très simple, l’hysterosalpingographie peut faire peur et interroger beaucoup de femmes qui présentent des troubles utérins ou qui souffrent de certaines gênes. Il est cependant essentiel de se renseigner sur cette intervention médicale et de savoir quand et pourquoi la pratiquer, ainsi que son utilité.

 

L’hystérosalpingographie : qu’est-ce que c’est ?

 

Il s’agit d’un examen radiographique requiérant l’utilisation d’un radiographe pour observer l’intérieur de l’utérus et des trompes de Fallope. L’utérus servant principalement à accueillir l’embryon, il est important de s’assurer du bon état de celui-ci. Les trompes de Fallope, elles, permettent de diriger les ovules en direction de l’utérus. Les deuxsont donc connectés et font partie de l’appareil génital de la femme.

 

Pourquoi passer cet examen ?

 

Avec l’observation que permet cette radiographie, il va être facile de déterminer les potentielles causes d’une infertilité, d’une fausse couche ou de gênes à ce niveau-là du corps.

L’hysterosalpingographie debouche les trompes ou en tout cas permet de détecter une possible obstruction à l’intérieur, ce qui permettra par la suite de les déboucher.

 

Hystérosalpingographie : déroulement

 

Le déroulement de l’opération médicale est très simple, le personnel adéquat place la patiente dans une position dite « gynécologique » et introduit par la suite un spéculum dans son vagin. Un produit est ensuite inoculée à l’intérieur de l’utérus et des radios sont ensuite effectuées pour constater de l’intérieur du système reproductif de la femme.

Le processus en lui-même n’est pas spécialement douloureux, cependant certaines personnes peuvent ressentir une gêne ou de brèves douleurs, si c’est le cas, n’hésitez pas à en faire part au personnel s’occupant de vous.

 

Hystérosalpingographie : quand le faire ?

 

L’idéal est de réaliser l’opération 7 jours après les menstruations.

 

Hystérosalpingographie : le prix

 

En fonction de l’expertise du médecin et de la durée de l’opération, le prix peut varier, mais il peut aussi être remboursée par la Sécurité sociale.

 

Hystérosalpingographie : effets secondaires

 

Il peut y avoir des effets indésirables à la suite de cette opération. Dans la plupart des cas, la patiente ne ressentira rien de particulier mais il peut arriver que des saignements modérés aient lieu quelques temps après l’hystérosalpingographie.

Si les saignements se font en abondance, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

 

Des douleurs très passagères et ponctuelles peuvent aussi être ressenties par la patiente. Ici, ne vous inquiétez pas, elles sont tout à fait normales et relativement modérées, cela fait partie du processus.

 

Dans d’autres cas, des infections peuvent aussi avoir lieu après une telle opération, cependant celles-ci restent relativement rares et surtout bénines quand elles surviennent. Ici encore, parlez-en à votre médecin si c’est le cas.

 

Un rapport avant & après une hystérosalpingographie ?

 

Le rapport sexuel avant une hystérosalpingographie est généralement déconseillé par les médecins. Après l’opération, il va être important de laisser votre appareil génital se reposer et ainsi, il est conseillé d’attendre une bonne semaine avant son prochain rapport.

Articles en relation

Laisser un commentaire