Famille

Le cododo

Le cododo ou le fait de dormir avec son bébé est un phénomène ancien qui a été pratiqué pendant des millénaires même si il a été un peu mis de côté dans la deuxième moitié du XXe siècle lorsque chacun a commencé à avoir sa chambre dans la maison. Et oui avant tout le monde dormait dans la même pièce donc la question ne se posait pas. Aujourd’hui c’est lui des interrogations majeures des futurs parents dois-je faire dormir mon bébé dans son lit ou faut-il le garder près de moi pendant un certain temps ? Il n’y a pas de bonne réponse à cette question et les informations que nous vous donnerons ne seront que sous forme de conseils mais chacun doit faire ce qu’il lui semble le mieux pour le bébé mais aussi pour les parent. Nous ne nous permettrons donc pas de vous dire ce que vous devez ou ne devez pas faire.

Pourquoi faire du cododo ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles des parents font le choix du cododo en rentrant de la maternité. Dans le cas où c’est le premier enfant, il est souvent rassurant d’avoir son bébé près de soi. Il faut penser que pendant les nuits à la maternité le bébé reste dans la même chambre que la maman sauf si vous faîtes le choix de la nursery, et même parfois avec un lit pour bébé ouvert sur celui de la maman (nous vous parlerons de ces lits un peu plus loin dans l’article). Il peut donc être difficile pour la maman en rentrant chez elle de marquer une « séparation » avec le bébé en étant chacun dans sa chambre. De plus et surtout pour le premier enfant, il est souvent angoissant de devenir parent, la peur de mal faire, de ne pas bien réagir face à une situation, ce qui pousse souvent à garder le bébé dans sa chambre pour être sûr de l’entendre si il en a besoin. Face à cette petite chose qui semble tellement fragile et que l’on aime déjà plus que tout, on se sent souvent démuni. Rassurez-vous que vous fassiez du cododo où que vous choisissiez d’installer un visiophone (ce que nous conseillons tout de même) dans la chambre de bébé, vous allez vous réveiller plusieurs fois par nuit dans les premiers jours juste pour vérifier qu’il ou elle va bien. Et oui vous êtes devenus parents et vous avez les nouveaux tocs qui vont avec. Même dans le cadre du cododo, les spécialistes recommandent d’installer simplement le bébé dans une turbulette et de ne rien mettre dans son lit, pas de coussin, ni de couverture qui peuvent représenter un risque d’étouffement. Ce n’est pas parce que le bébé est juste à côté que vous entendrez forcément le moindre bruit, les premières semaines après l’arrivée de bébé sont très fatigantes et parfois le besoin de sommeil est trop important.

Pour de nombreuses femmes, faire du cododo a aussi et surtout une raison pratique lorsque celles-ci choisissent d’allaiter leur enfant. Effectivement dans le cas d’un allaitement maternel, il est beaucoup plus simple et surtout beaucoup moins fatiguant d’avoir son bébé à proximité. Le cododo pour l’allaitement est donc l’une des principales motivations. Il suffit alors pour la maman lorsque le bébé à faim de le prendre dans ses bras ou simplement de l’allonger contre elle pour qu’il puisse prendre le sein. Attention tout de même dans ce cas à ne pas vous rendormir sans avoir remis le bébé dans son lit cododo. Pour les femmes qui allaitent vous vous rendrez rapidement compte que cela est beaucoup moins fatiguant pour vous. Même pour celles qui choisissent de donner le biberon le cododo peut-être un avantage. En effet le cododo peut se des deux côtés du lit aussi bien du côté de la maman que de celui du papa qui pourra alors prendre le relais pour nourrir son bébé la nuit et permettre ainsi à la maman de se reposer surtout lorsque celle-ci a repris son travail.

Le cododo a donc des avantages notamment la possibilité pour les parents de moins se lever et donc moins se fatiguer mais certains se sentent plus à l’aise avec l’idée de mettre le bébé rapidement dans sa chambre pour ne pas ensuite devoir refaire une coupure. Pour résumer, il faut faire comme vous le sentez, la meilleure solution pour votre bébé est celle qui vous conviendra le mieux. Surtout ne vous forcez pas à adopter telle ou telle pratique parce que votre copine vous dit que c’est le mieux, si vous le faîte vous risquez de mal le vivre et donc votre enfant aussi. Trouvez votre propre solution et vous verrez que si vous avez un deuxième enfant vous ne choisirez pas forcément la même. Si vous avez fait du cododo pour votre aîné et cela c’est bien passé vous retenterez peut-être l’expérience mais ce n’est pas un automatisme. Inversement vous n’étiez peut-être pas prêt ou mal équipé pour le cododo avec le premier et pour le deuxième vous allez tout prévoir pour le mettre en place. Quoi qu’il en soit ne vous inquiétez pas, vous sentirez ce qui est le mieux dès que bébé sera là et n’hésitez pas à faire venir une sage-femme à la maison pour vous conseiller si vraiment vous restez dans le doute.

Le cododo combien de temps ?

Là non plus il n’y a aucune règle, le temps que vous allez passer en cododo avec votre bébé doit être fixé par vous seul. En tant que parent, vous êtes les mieux placés pour comprendre les besoins de votre enfant et surtout faîtes-vous confiance. La plupart des spécialistes s’accordent à dire qu’il faut, pour votre confort, limiter le cododo à 3 mois pour permettre ensuite à l’enfant de se détacher de ses parents pour la nuit plus facilement. Mais c’est aussi pour que cela ne devienne pas trop difficile pour vous car plus vous attendrez plus il sera difficile et parfois culpabilisant pour vous, parents, de laisser votre bébé dans son lit. Pour certains professionnels notamment dans des pays étrangers, le cododo est important pour l’enfant, il permet d’être dans un cadre rassurant et surtout il est nécessaire jusqu’aux 6 mois pour prévenir du risque de mort subite du nourrisson (attention cela n’est pas l’avis de tous). Entre 9 et 18 mois, le cododo peut pour certains paraître nécessaire car c’est la période, pour certains enfants, des angoisses liées à la séparation mais encore une fois, ce n’est pas une règle générale et cela ne concerne pas forcément tous les enfants alors soyez à l’écoute de votre bébé et faîtes ce que vous pensez être le mieux. Dans ces cas-là c’est le cododo au sens premier du terme qui est évoqué, c’est-à-dire que le bébé dort dans le lit des parents ou dans un lit ouvert collé au votre. Mais si vous faîtes le choix de laisser le bébé dans votre lit, prenez tout de même des précautions comme enlever les oreillers et éloigner les couvertures mais certains professionnels pointent tout de même du doigt le risque d’étouffement et ne conseillent pas cette pratique. Alors n’hésitez pas à demander des conseils à des professionnels avant de faire votre choix pour le sommeil de bébé mais surtout écoutez-vous si vous faîtes le bon choix pour vous, ce sera le bon choix pour bébé.

Le cas où le cododo a tendance à durer plus longtemps c’est lorsque la maman continue à allaiter son bébé. Dans ce cas il est plus fréquent que le cododo s’éternise car certains enfants continuent à prendre le sein dans la nuit, pour eux s’est un moyen de se rassurer, le sein remplace alors la tétine. De plus des enfants continue à s’endormir seulement au sein, il est alors difficile de faire autrement que du cododo car dans les bras cela commence à être lourd et sauf si vous avez une vrai taille de guêpe, il sera difficile de vous installer confortablement dans le lit de bébé, au risque de le réveiller si vous en sortez. Dans cette situation il peut donc être très difficile pour une maman de mettre un terme au cododo et parfois cela peut devenir très pesant surtout sur le couple, le papa dans certains cas se sent exclu voir rejeté. Si la situation devient compliquée pour vous n’hésitez pas à en parler à des professionnels ou à d’autres maman qui ont connu la situation et lorsque vous serez prête à mettre en pratique certains conseils vous le sentirez, il vous suffira alors de passer le cap.

Quoi qu’il en soit il reste important d’arrêter le cododo avant les 3 ans et la rentrée à l’école que l’enfant puisse trouver d’autres manières de se rassurer même si pour les enfants qui ont connu la crèche le problème se pose moins. Et puis par la suite la situation peut être vraiment  inconfortable car l’enfant grandit et c’est le papa qui reste de se retrouver en dehors du lit sauf si vous avez la place d’installer un lit King size.

Le moment idéal pour arrêter le cododo c’est donc quand celui-ci devient embêtant, que le bébé bouge trop ou bien quand il commence à faire des nuits paisibles sans se réveiller. Lorsque votre décision est prise, faîtes les choses de manière progressive, vous pouvez par exemple commencer par la sieste ou par le début de nuit et dès qu’il se réveille vous le reprenez le avec vous. Mais surtout expliquez lui dîtes lui qu’il est temps que tout le monde dorme dans son lit que maintenant il est grand et qu’il sera mieux dans son propre lit avec ses doudous, ne lui faîtes surtout pas sentir que cela vous angoisse et ne lui dîtes pas qu’il va dormir seul mais que papa et maman sont justes à côté et qu’ils viendront si il en a besoin. Pour faciliter la transition si vous faîtes du cododo dans le même lit, vous pouvez commencer par le mettre dans un lit à côté du votre avant de l’installer dans sa chambre, il faut trouver la bonne façon de vous rassurer vous et lui. Ne vous attendez pas dès la première nuit à pouvoir dormir 9 heures d’affilé sans problème, il faudra vous lever quelques fois pour aller le rassurer, lui faire un câlin et rester quelques minutes ou plus près de lui. Mais laissez-lui le temps réexpliquez  lui à chaque fois et ne baissez pas les bras, la plupart du temps en une semaine les choses s’améliorent déjà beaucoup.

Par la suite le cododo peut-être une pratique ponctuelle avec un enfant plus grand lorsque celui-ci est malade ou qu’il a fait un cauchemar ou encore si il est dans une période de changements, d’angoisses comme par exemple dans le cas d’un divorce des parents ou d’un déménagement.

Quel lit choisir pour du cododo ?

C’est bon, vous avez pris la décision de faire du cododo maintenant il ne vous reste plus qu’à décider comment le mettre en pratique. Il n’y a pas une définition du cododo chacun l’adapte  selon ses besoins et selon ses possibilités. En effet le cododo en dehors du lit parental nécessite un lit adapté pour bébé et cela a un coût parfois non négligeable. De plus, et on y pense pas toujours, cela nécessite de l’espace dans la chambre des parents.

Si vous choisissez le cododo en ayant le bébé dans le même lit que vous, il faut savoir que cette solution ne fait pas l’unanimité et même que certains médecins le déconseille fortement. En effet pour eux, c’est souvent le risque d’étouffement qui les rebute, il faut donc si vous choisissez cette méthode prendre tout de même des précautions, comme enlever les oreillers et éloigner les couvertures. De plus ne dormait pas avec votre enfant si vous êtes fumeur ou si vous êtes malade et surtout ne prenez pas d’alcool ni de médicaments qui ont comme effet secondaire la somnolence ou même des somnifères. Il faut donc faire bien attention dans le cas où tout le monde se trouve dans le même lit (et encore plus si il y a un autre enfant plus grand) mais il faut savoir que c’est une pratique largement répandue au cours des siècles et encore aujourd’hui dans de nombreuses civilisations en particulier dans les pays asiatiques. C’est donc à vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet et de l’adapter en fonction de vos besoins et de ceux de votre petit bout. Si cette solution vous fait peur ou vous semble inconfortable, il en existe d’autres pour tout de même garder bébé près de vous la nuit.

Vous pouvez très bien, comme cela a longtemps été le cas, installer un simple berceau dans votre chambre. Bébé ne sera alors pas loin, vous l’entendrez au moindre bruit mais il y aura quand même une séparation, chacun sera dans son lit. C’est une solution qui vous permet de vous rassurer, surtout dans les premières semaines après le retour de la maternité mais pour les mères qui allaitent leur bébé il faudra tout de même se lever pour attraper l’enfant dans son berceau.

Il existe donc une solution intermédiaire qui est très largement prisée par les jeunes parents à l’heure actuelle. Il s’agit d’installer le bébé dans son propre lit mais celui-ci est collé et ouvert sur le lit des parents. C’est vraiment la solution choisie par un maximum de parents, la solution intermédiaire qui permet d’avoir le bébé tout près de soi, de pouvoir le toucher et le prendre contre soi pour l’allaiter ou simplement le rassurer sans avoir besoin de se lever. D’ailleurs de plus en plus de maternités proposent ce genre de berceau à la naissance du bébé. Le lit le plus vendu est le berceau cododo chicco qui est le pionnier dans ce domaine. Ce lit pour cododo Next2Me de chicco est disponible en plusieurs versions avec plus ou moins d’options comme la possibilité de l’ouvrir à une seule main si vous préférez qu’il reste fermé pour le restant de la nuit mais tous ces berceaux chicco sont sécuritaires car ils disposent d’un système de sangles pour les attacher au lit des parents. A vous de choisir le modèle que vous préférez, ils s’adaptent à tous les lits car ils sont réglables en hauteur et ont des pieds rétractables (pour les lits à tiroir) mais certains ont un système de bascule pour bercer le bébé (voir même un système électronique comme ça vous vous rendormez tranquillement) d’autres sont inclinables pour faciliter la vie de bébé encas de rhume. Vous avez donc un large choix de gammes mais aussi de couleur (gris, bleu, rose…) pour le lit cododo de chicco. A savoir que vous pourrez y laisser votre bébé environ jusqu’à 6 mois en fonction de sa taille et qu’il vous faudra acheter les accessoires de la marque chicco qui s’adaptent spécialement au lit de cododo chicco que vous choisirez comme par exemple les draps house ou protèges matelas.

Avis de maman sur le cododo

Il est bien évident que chaque maman vit des situations différentes et ressent les choses de manière différente, la façon de faire du cododo et ce qui en ressort est propre à chacune mais vous pouvez éventuellement vous retrouver dans certaines expériences et surtout vous grâce à des témoignages vous aurez peut-être des réponses à certaines de vos questions. Partager son expérience avec d’autres mamans peut aussi simplement être un moyen de se sentir moins seule et parfois de se déculpabiliser en se rendant compte que la maternité est un changement plus ou moins difficile dans la vie de toutes les femmes qui deviennent mère. Les motivations pour faire du cododo sont propres à chaque maman, certaines ont besoin d’une proximité physique continue avec leur bébé en particulier les femmes qui ont eu des difficultés à tomber enceinte ou pour qui la vie du bébé pendant la grossesse était en jeu mais de manière générale une grande majorité de mamans pendant les 3 premiers mois ont ce besoin de proximité avec leur bébé qui peut aussi passer par les berceuses, le peau à peau… Si cela vous concerne ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal, c’est un phénomène qui est reconnu par les scientifiques et experts psychologues comme étant la « préoccupation maternelle primaire ». Il est important que le bébé ressente cette préoccupation mais il n’est pas indispensable pour lui que cela passe par du cododo donc ne culpabilisez pas si vous n’en faîtes pas. Pour certaines maman ayant pratiqué le cododo, cela leur a vraiment été bénéfique. Pour Laura qui a pratiqué le cododo avec ses deux filles de 5 ans et 6 mois, le cododo lui a permis de bien se reposer et d’être en forme la journée pour répondre correctement aux besoins de ses enfants, pour elle grâce au cododo « on peut vraiment se reposer ». Pour d’autres le cododo s’impose comme pour Alice maman d’Hugo 18 mois « dès qu’il n’était pas près de moi, mon fils hurlait », pour elle le cododo était donc la seule solution. Mais pour d’autres le cododo n’était pas forcément une solution de parents fatigués comme pour Marine, maman de Théo 8 mois. « Pour moi, le cododo m’a permis de créer un lien d’attachement fort avec mon fils ». Mais pour d’autres, cette fusion mère-enfant est justement à éviter comme pour Sandrine, maman de Chloé 2ans « j’ai pratiqué le cododo avec ma fille pendant deux mois mais mon mari avait l’impression d’être exclu de notre relation et le vivait très mal ». En effet dans la majorité des cas, c’est la maman qui fait le choix de ce cododo qui n’est pas toujours bien vécu par le papa qui parfois est même exclu du lit conjugal. Pour d’autres le cododo a été plus épuisant qu’autre chose comme pour Manon maman de Louis 16 mois « J’ai fait du cododo en rentrant de la maternité car j’allaitai mon fils et cela me semblait moins fatiguant mais en réalité je passai ma nuit à regarder si il respirait toujours donc au bout de 3 semaines, je l’ai mis dans sa chambre et mon sommeil est revenu car il ne suffisait plus que j’ouvre les yeux pour le voir ». Le cododo est donc vécu très différemment chez chaque femme et vous ne pouvez pas anticiper votre réaction donc faîtes ce qui vous semble être le mieux pour le bébé mais aussi pour vous. Si vous vous sentez bien, sereine et détendue, votre enfant le ressentira et se sentira bien lui aussi.

Voilà, vous avez maintenant de nombreuses informations qui pourront vous aider à faire votre choix concernant le cododo. Quoi qu’il en soit, il y a des situations dans lesquelles il est fortement déconseillé de faire du cododo. C’est le cas si l’un des parents est fumeur, cela est très nocif pour le bébé. Si vous avez bu ou pris des somnifères il est également dangereux de faire dormir votre enfant avec vous à cause du risque d’étouffement. Si vous êtes malade mieux vaut faire une pause dans votre sommeil partagé pour éviter de contaminer l’enfant. Et si vous avez un autre enfant plus âgé dans le lit mettez-vous entre lui et le bébé.

Le cododo
5 (100%) 1 vote[s]

Articles en relation

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Copyright © 2019

To Top