Santé

Comment arrêter le hoquet ?

Bébés, jeunes, adultes… Tout le monde à été touché par un hoquet. Qu’est-ce qui provoque ces « hic » et « hoc » ?

Zoom sur les solutions efficaces pour stopper le hoquet.

D’où provient le hoquet ?

Le hoquet met mal à l’aise, surtout s’il se manifeste en public. Ce petit tracas ne dure que quelques minutes, mais il peut pourrir la vie s’il se produit à répétition. D’après les médecins, le hoquet est provoqué par une irritation du nerf phrénique. C’est ce nerf qui commande les contractions du diaphragme. Ce dernier se situe sous les poumons. Il est constitué de muscles squelettiques. Le diaphragme se trouve entre la cavité thoracique et la cavité abdominale. Enfin, il joue un rôle fondamental dans les mouvements respiratoires. Le nerf phrénique provoque la contraction et le relâchement du diaphragme. Que se passe-t-il concrètement ?

Lorsque le nerf phrénique est irrité, le diaphragme se contracte de manière répétée et involontaire. Dans ses conditions, il se produit une fermeture brutale de la glotte. Résultat : l’air ne peut plus passer au niveau de la trachée. C’est alors que les cordes vocales vont se mettre à vibrer. On va donc constater les « hic » et les « hoc ». Alors, il est désormais inutile d’accuser les « sorciers », car le hoquet est un phénomène biologique. De plus, on sait qu’il peut apparaître après un repas copieux. Heureusement, il existe des solutions naturelles ou des médicaments pour stopper le phénomène.

Des moyens pour en finir avec un hoquet

Pour faire passer un hoquet, chacun peut avoir sa méthode qui marche plus ou moins. On peut jouer sur la respiration. Par exemple, en buvant un verre sans respirer. Dans ces circonstances, le diaphragme est mis au repos. Dans un autre cas, on peut respirer lentement et profondément. Voici un petit exercice de respiration. Respirez en abaissant le diaphragme et en gonflant l’abdomen. Il faut par la suite écarter les côtes et soulever les clavicules. Expirez pour terminer. Toutefois, si vous avez de la patience, vous pouvez attendre pour que le hoquet passe tout seul. Comme on l’a déjà signifié, le hoquet ne dure que quelques instants. Si vous supportez le froid, n’hésitez pas à poser un glaçon sur votre nombril. Remède de grand-mère : trempez un morceau de sucre dans du vinaigre avant de l’ingérer.

Par ailleurs, il est possible de stopper le hoquet en prenant des médicaments. Ici, vous pouvez prendre un antispasmodique afin de calmer les spasmes si le medecin vous le conseil.

Dans quel cas se tourner vers un médecin ?

La consultation est nécessaire lorsque le hoquet résiste à tout remède, c’est-à-dire qu’il est devenu chronique. Le médecin saura vous situer sur la réelle cause de ce hoquet rebelle. Il faut souligner que cela peut receler une hernie hiatale. Un hoquet chronique peut également être lié à un reflux gastro-œsophagien, une insuffisance rénale ou un diabète. Seul un diagnostic au cours d’une consultation pour le confirmer. Consultez si votre hoquet est accompagné de douleurs (à la poitrine par exemple).

Articles en relation

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Copyright © 2019

To Top